La République Info
  • Home
  • Haïti
  • HAITI POLITIQUE : Et si la jeunesse s’implique
Haïti

HAITI POLITIQUE : Et si la jeunesse s’implique

Opinion : HAITI POLITIQUE : Et si la jeunesse s’implique à cor et à cri ?

Et si la jeunesse s’implique à cor et à cri ?

Depuis la chute du dictateur  Jean Claude Duvalier en février 1986, Haïti vit une nouvelle ère politique. Le pays est censé passer de la dictature (pouvoir absolu et arbitraire entre les  mains d’un chef) à la Démocratie (Gouvernement où le peuple exerce sa souveraineté).  Après quatre (4) ans d’instabilité,  en 1990, le pays allait finalement réaliser sa première élection sous ce nouveau régime politique qui allait propulser l’ancien prêtre de Saint-Jean Bosco, Jean Bertrand ARISTIDE à la magistrature suprême de l’État. Éloquent, convaincant, charmant sont entre autres des qualificatifs attribués au nouveau président à l’époque, le peuple croyait qu’il avait enfin trouvé le Messie d’Haïti.  Mais en vérité, Maradona aurait étouffé le Messie ou bien il s’est étouffé lui-même !

Victime d’un coup d’état le 30 septembre 1991 après seulement sept  (7) mois après sa rentrée en fonction, il est parti en exil pour être ensuite ramené au pays trois ans après(en 1994) avec le support des États-Unis. Ainsi, il allait retourner faire le reste de son mandat après trois ans d’exil. En 1996, son ancien Premier Ministre, René Garcia Préval est élu Président, il a passé cinq ans au pouvoir…  Mais le problème haïtien reste et demeure !  En  2001, encore très populaire, Titide a remporté à nouveau les élections, le peuple continuait encore à avoir de l’espoir… eh-eh ! C’est du « kakatchou ! », une fois de plus, il est victime d’un coup d’état après trois ans. Transition Boniface-Latortue (2004-2006), et ensuite, René Garcia Préval, est devenu, pour une deuxième fois, Président aux élections de 2006. Après cinq ans au pouvoir, ça n’a toujours pas marché. Euhh… boom ! La descente aux enfers ! Martelly Président en 2011, Madame Mirlande H. MANIGAT a perdu les élections ! Et depuis lors, c’est l’emprise des ténèbres ! Vous connaissez l’histoire !

Aujourd’hui, à l’ère des Technologies nouvelles où les informations circulent à la vitesse du vent, ce qui devrait être fait depuis des lustres semble sur le point de se produire : L’implication des jeunes dans la vie politique du pays.  Ce serait une bonne nouvelle si la jeunesse haïtienne éclairée et formée déciderait de s’impliquer dans la politique de son pays.  Bat Bravo pou Lajenès (Applaudissez la jeunesse) est ce slogan qui fait bien son chemin sur les medias sociaux. John Colem Morvan, un haïtien vivant dans la diaspora (au Canada) est le déclencheur de ce mouvement en  créant une page facebook dénommée « Bat Bravo pou Lajenès » sur laquelle il anime une fameuse émission où il dénonce les dérives de toutes les personnalités et institutions d’Haïti. Quoique Morvan ne vive pas en Haïti actuellement, nous disons que c’est un bon début !

Cependant, ne nous berçons pas d’illusion, l’implication des jeunes dans la vie politique du pays doit passer d’abord par leur présence dans les commandes des sections communales, la plus petite division administrative du pays. Ah oui, c’est un point très important !  Il faut que les jeunes universitaires lettrés se lancent dans la bataille pour une représentation valable des sections communales. Comment comprenez-vous  qu’un CASEC ou un ASEC ne peuvent même pas allumer un ordinateur alors qu’on est en pleine ère de la technologie ? Qu’est-ce qu’un CASEC ou un ASEC n’ayant même pas bouclé leurs études classiques peuvent apporter de sérieux dans le processus de développement d’une communauté ? Que savent un CASEC ou un ASEC médiocres sur les Objectifs de Développement Durables (ODD) pour espérer d’eux la réalisation des projets allant dans cette direction ? Comment un CASEC ou un ASEC sans un bagage cognitif adéquat pourraient-ils tenir tête à leur ministre de tutelle (lui, ayant déjà décroché  au moins  un master dans un domaine quelconque) dans un échange ? Comment un CASEC va-t-il être respecté par le Député de sa commune lorsque celui-ci sait parfaitement que le CASEC est un songe-creux et sans prestige ? Ces questions sont aussi valables pour les Maires.

Et le Député et le Sénateur inconscients et incompétents ne vous offrent qu’un plat de riz (kreve Pèp), le financement des activités « bidon ». Ils ne vous parlent jamais de centre de santé, de concours de génie, Bibliothèque, de terrain de jeux, de centre culturel etc…

Détrompez-vous, chers compatriotes, la politique est une science. Elle est exercée par des gens de connaissance mais non par des idiots. Si quelqu’un vous dit qu’il va se porter candidat pour tel ou tel poste, demandez-lui son parcours académique, social et professionnel. Et vous aurez vite compris s’il est un bon-à-rien ou pas.

L’heure est venue de marier Conscience et Compétence pour pouvoir  aboutir  à des résultats (CONSCIENCE+COMPÉTENCE= RÉSULTAT). Pour reprendre le Professeur Leslie François MANIGAT, le pays a besoin de l’émergence d’une nouvelle classe d’Hommes et de Femmes Politiques.

Jeunes avisés d’Haïti, sortez  de votre trou, impliquez-vous davantage dans la politique de votre pays, soyez intègres et formez-vous ! Vous êtes l’unique espoir de ce pays appauvri. Et souvenez-vous de ceci: On ne va pas venir vous chercher, c’est à vous de vous présenter. Sur ce, un vibrant appel est lancé aux jeunes universitaires issus des différentes sections communales du Pays de retourner chez eux pour aller prendre le contrôle de la politique. Faisons ce sacrifice pour notre chère Haïti, Première République Noire! Nos ancêtres seront fiers de nous ! Et Dieu nous aidera !  Et Nous serons immortels !

 

@Politiksekozemounfòme

Rijkaard FORTUNE, Auteur

@LaRépubliqueInfo

 

 

Related posts

Haiti innondations

Stéphane Sanon

Le nom du Premier Ministre de Jovenel Moise sera connu dans les prochaines heures.

Stéphane Sanon

Trois morts, et Quarante cinq blessés, tel est le bilan d’un accident de la route survenu Mardi 10 Juillet non loin de la commune de Borgne dans le département du Nord.

Stéphane Sanon

Leave a Comment

La Radio qui vous tient informés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Plus d'infos

Privacy & Cookies