La République Info
  • Home
  • Haïti
  • Le Palais National indexé dans l’assassinat du Bâtonnier Monferrier DORVAL.
Haïti

Le Palais National indexé dans l’assassinat du Bâtonnier Monferrier DORVAL.

L@ République info

Dimanche 6 Septembre 2020.

L’assassinat du Bâtonnier de Port-au-Prince, maître Monferrier DORVAL, dans la soirée du vendredi 28 août dernier, au packing de sa résidence privée, à Pèlerin 5, non loin de celle du Président Jovenel MOÏSE, dans la commune de Pétion-Ville, continue de déferler la chronique où les réactions, de part et d’autre, sont de plus en plus nombreuses tant sur les réseaux sociaux que dans les médias.
Avec notre rédacteur en Haïti, Samuel JOSEPH.
« Quelques heures après le meurtre du Docteur Monferrier DORVAL, soit aux environs de onze heures du soir (11h PM), son téléphone portable aurait été localisé à l’intérieur du Palais National, résidence du Président Jovenel MOÏSE », a confié hier samedi l’Avocat Eddy Paul FLEURANT.
C’est grâce au système GPS que les autorités policières haïtiennes parviendraient à ce résultat « dit » préliminaire, à-t-il précisé dans son interview exclusive accordée à une station radio diffusion de la capitale haïtienne. Entre temps, plusieurs Barreaux du pays, dont Port-au-Prince, Cap-Haïtien, Jacmel, Grande-Rivière du Nord, Petit-Goâve, Cayes, ont respectivement foulé, la semaine écoulée, le macadam pour condamner ce crime odieux contre cet éminent Avocat et professeur des universités. Également ils ont crié justice pour ce dernier et, du même coup, dénoncé le règne de l’impunité et la recrudescence de l’insécurité dans le pays.
Par ailleurs, les autorités policières départementales donnent la garantie au public haïtien qu’elles aboutiront à l’enquête relative à cet assassinat touchant toute une nation déjà victime des gangs armés fédérés ou non, aux yeux et à la barbe des autorités gouvernementales.
Malgré l’opération d’ordre « TERMINATOR 1 » mise en place depuis le 1er août 2020 par le haut commandement de la PNH, les présumés bandits continuent d’endeuiller et terroriser les familles haïtiennes comme bon leur semble. « Personne n’est véritablement à l’abri face aux gangs armés, sauf ceux qui les financent », estiment plus d’un dans un micro-trottoir réalisé samedi par notre rédaction.
Samuel Joseph
sj1406988@gmail.com
Nous sommes « La République info »!

Related posts

Test de dépistage du coronavirus négatif pour le Professeur Belamy Nelson de Limonade

Stéphane Sanon

Cornillon/Covid-19: Un ressortissant dominicain décédé chez un Soignant traditionnel haïtien.

Stéphane Sanon

Koupe – Fè Bagay – Plimen : Violence sexuelle dans les termes du Créole Haïtien

Stéphane Sanon

Leave a Comment

La Radio qui vous tient informés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Plus d'infos

Privacy & Cookies